53 – Les reliefs du paysage

Paysage_53_2013_10_03_ombre

Le soleil donne du relief à nos paysages.

Tout comme la ligne des ombres doublait, la semaine passée, la ligne d’arbres, la ligne des ombres souligne ici chaque niveau de la corniche, ponctue chacun des denticules, donne de la profondeur à l’oculus.

Un faible relief des pierres d’angle suffit à tracer un motif géométrique régulier aux limites de chaque face du clocher de Trampot, même en ce jour gris d’octobre.

C’est là tout l’art du bâtisseur : avec sobriété, sans artifices coûteux, en usant simplement des volumes et de l’éclairage gratuit des grands luminaires universels que sont le soleil et la lune, animer durablement, de jour comme de nuit, le paysage des façades qui bordent nos rues.

Rien à voir avec le déploiement de couleurs d’école maternelle des maisons et bâtiments publics ripolinés à grands frais, qui passeront avec le temps et nous lasseront peut-être plus vite encore.