84 – Le paysage sous les nuages

Sortons, sortons, pour nous gorger de paysage. Et s’il y a quelques nuages, nous nous laisserons guider par l’éclairagiste pour mieux admirer la scène : le soleil donnera un coup de projecteur sur tel pan du décor, en changera pour un autre, jouera avec les ombres, reviendra éclatant et changera encore.

Mercredi dernier, son jeu était parfait. La forêt, à gauche, le bosquet, à droite, étaient dans leur vert tendre et lumineux de printemps, justement ensoleillés. Le champ de colza était jaune, sans excès, atténué par l’ombre portée d’un nuage. Et au centre, le double alignement de frênes se démarquait subtilement : les premiers arbres, dans l’ombre du même nuage, se dessinaient à traits sombres et précis, presque noirs, tandis que les autres frênes de l’alignement auxquels ils s’adossaient, dans le soleil, leur faisaient, avec leurs houppiers, une exquise auréole dorée, mousseuse, presque irréelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s