65 – La place dans le paysage

Paysage_65_2013_12_26

J’en profite… J’ai une petite chance que, au pied du sapin de Noël, vous ayez retrouvé votre esprit d’enfant. Les grands, souvent, oublient comment ils étaient, enfants.

Moi, je me souviens du plaisir inouï que j’avais, pitchounette de quatre ans peut-être, à m’installer sous la table de Louloute, la voisine, pendant que celle-ci et ma mère taillaient une bavette. A l’abri du retombé de la nappe, j’étais immensément heureuse d’être retirée dans cet espace parce qu’il était « construit » : le cloisonnement créé par le piètement à balustre en faisait une « maison ». J’étais « chez moi ». Et vous ? Avez-vous souvenir de ces coins et recoins où vous aimiez vous réfugier en imaginant être « chez vous » ?

Dans les villes et les villages,  certaines places éveillent aussi un sentiment agréable de bien-être. Avez-vous déjà essayé de repérer ce qui fait que vous avez plaisir à passer par telle place, que vous la préférez à telle autre, que vous vous y installeriez volontiers ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s