61 – Le paysage du bazar

Paysage_61_2013_11_28

Vous n’arrivez peut-être pas à lire, mais c’est bien écrit « bazar ».

Je suis bien d’accord, c’est le bazar, cette grosse enseigne, qui semble plus grosse que trois piles de trois voitures chacune, à côté de ce lampadaire fluet, avec, entre les deux, ces panneaux plus modestes qui nous signalent qu’on quitte l’agglomération. Et, au-dessus de l’ondulation du massif vosgien, au milieu du ciel, une fausse étoile qui se fait (plus grosse que le bœuf) aussi grosse que le soleil.

Laurel et Hardy, le gros et le maigre, nous faisaient rigoler. C’est le mélange des tailles qui fait bizarre et bazar. C’est le contraste avec la « rase campagne », bosquet, montagne, ciel, qui fait artificiel. La démesure du panneau publicitaire ? Elle nous bouche la vue sur la montagne. Pour quoi faire ? Pour nous annoncer ce que l’on sait déjà : que c’est le bazar… On s’en passerait, et de l’annonce et du panneau !

Vous observez le paysage ? (vraiment, vraiment ? vous ne m’en avez jamais parlé…) Pensez aussi à observer – et photographier – « ça » ! Ça, c’est-à-dire le paysage de bazar, celui qui ne repose pas l’œil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s