56 – Le paysage de couture

Paysage_56_2013_10_24

Paysages naturels et paysages des villes et villages ont chacun leur propre structure, leur propre organisation. Mais des liens existent entre les deux. Les voies de transport – routes, voies ferrées, canaux – ont vocation à tricoter ensemble tous les morceaux du paysage. Elles se glissent de la campagne dans les villes, traversant au passage les villages.

D’autres éléments de liaison existent. Le long muret en pierres sèches présent aux abords des premières maisons de Brechainville se prolonge dans un paysage de prairies en direction de La Violette. Ici, ce sont les arbres qui bordent la route dans la rase campagne du Brandebourg, en Allemagne, qui pénètrent jusqu’au cœur du village.

Ces liaisons permettent les échanges entre les milieux, amènent très simplement la nature en ville. Elles créent une transition progressive entre deux univers, adoucissant le passage de l’un à l’autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s