42 – Le patchwork du paysage

Paysage_42_2013_07_04

Qu’est-ce qui accroche votre regard, en dehors du verger au premier plan, des lambeaux de haies, de la masse de la forêt, des traits des chemins et de la route rectiligne bordée de mirabelliers en fleurs ?

Sans doute aurez-vous remarqué le dessin géométrique des champs. Selon la nature des cultures, les dates des semailles, la direction des labours et le jeu de la lumière, on a sous les yeux un patchwork de surfaces de couleurs variées. Aujourd’hui vert amande ou vert sombre, vert presque blond et soyeux ou vert virant plus résolument à l’or. Il y a quelques semaines, la palette se serait égayée du jaune éclatant des colzas. Dans quelques mois, certaines surfaces auront retrouvé la couleur de la terre. Le motif ainsi dessiné est  plus ou moins régulier, selon le regroupement des parcelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s