40 – Le gros du paysage

Paysage_40_2013_06_20

Quelle aubaine, le temps se maintient ! Vite, dehors !

Alors, qu’est-ce qui accroche votre regard ? La Basilique du Bois Chenu. Le hangar, depuis le silo de Grand, les éoliennes à l’horizon, ou bien encore ces deux saules, et le château d’eau, un peu plus loin à gauche.

Pourquoi vous les voyez ? Parce qu’ils sont « gros ».

Ceci dit, ces mêmes arbres entourés d’une forêt, vous ne les verriez pas ; vous verriez la forêt. Pareil pour le hangar : s’il n’était pas à l’écart du village, il se glisserait incognito dans la masse des toits du village.

Vous les voyez parce qu’ils sont isolés, différents du reste de leur environnement.

Vous les voyez aussi parce qu’ils sont exposés. Si la Basilique était dans le fond de la vallée, elle ne se verrait pas beaucoup plus que l’église de Coussey. Au fait, vous avez déjà vu – vraiment « vu », regardé, admiré  – le beau clocher roman de Coussey ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s