22 – Un paysage contaminé

Sandrine et Jérémy sont aux anges : ils viennent de signer.  L’aubaine qu’ils guettaient depuis un bout de temps : un terrain pas cher, une vue du tonnerre, pas d’autres voisins que les chevaux dans le pré à côté (ça promet, Sarah était déjà scotchée à la clôture la première fois qu’ils y sont allés !). L’isolement, le calme, la nature à portée de main,  pas si loin de Nancy, si un jour Jérémy est muté.

Les amoureux de la campagne qui, dans les années 70, ont été les premiers à construire sur le flanc des coteaux de la Garonne, venus chercher l’isolement et la vue sur la vallée, n’imaginaient pas  qu’ils se retrouveraient vite entourés d’autres maisons, dans un paysage confisqué qui n’avait plus rien à voir avec ce qui leur avait fait choisir ce lieu.

Allez, on parie ? Sandrine et Jérémy, eux non plus, ne garderont pas longtemps leur vue « du tonnerre », leur pré aux chevaux, leur isolement. La mécanique est enclenchée : vous appréciez un site de rêve ; parce que vous l’appréciez, vous y « plantez » votre maison ; mais en « plantant » votre maison, …. vous changez le site, avec plus ou moins de bonheur.  Et en plus, vous donnez des idées ; à Jérôme et Coralie, qui cherchent à construire ; à Bernard, qui aimerait vendre son pré aussi bien que l’a fait René. La machine est lancée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s