13 – Le paysage se transforme

Paysage_13_2012_12_07

Vous croyez qu’Obélix imaginait que les Romains construiraient un amphithéâtre à Grand ? 20 000 places au milieu de nulle part, 10 fois plus que le stade Pacini, autant que Marcel-Picot ? Cet amphithéâtre, Libaire, elle, l’a toujours connu ; elle aurait été ravie de savoir que, quelques siècles plus tard, il n’en resterait que deux arches, signe que les Romains, avec leurs cultes païens, s’étaient enfin pris une pâtée – deux arches encore visibles il y a 20 ans, aujourd’hui masquées en partie par la couverture en bois des nouveaux gradins. Le paysage se transforme.

Je n’ai pas vu beaucoup de bêtes pâturer les  pelouses calcaires de Rollainville, mais ces précieux espaces n’existeraient pas aujourd’hui si ces versants, trop secs pour être cultivés, n’avaient pas été pâturés pendant des siècles. Le paysage se transforme.

Le paysage se transforme. Abandon, attaque du phylloxéra, concurrence des vins du sud : seul un petit coup d’œil sur la carte nous confirme qu’il y avait bien des vignes sur tous les versants bien exposés de la région, sur le coteau de Midrevaux, au nord de Dommartin-sur-Vraine, ou à Autigny-la-Tour, par exemple.

Le paysage se transforme. Les terres agricoles épuisées des Landes ont été massivement plantées de pins au 19ème siècle. Il s’agissait d’une décision politique, inscrite dans la loi du 19 juin 1857 qui visait l’assainissement des terres marécageuses. Elle mit fin à la vaine pâture, et les bergers  perdirent leurs moyens de subsistance. Au 20ème siècle, la forêt landaise a subi des incendies importants et en 2008 les ravages de la tempête Klaus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s